Comment former, de manière effective, un caucus ?

Demander aux experts

Comment former, de manière effective, un caucus ?

En tant qu'individus, sans l'appui d'un caucus, les femmes sont souvent contraintes de se focaliser sur les priorités de leur parti plutôt que de plaidoyer pour les femmes en général. Cependant, les caucus des femmes dans le monde ont eu un impact notable sur l'autonomisation des femmes parlementaires pour défendre l'égalité des sexes. Comment former un caucus?

Réponse: 

Tout d'abord, il est important d’organiser un petit déjeuner de travail. Il est préférable que la femme la plus âgée, ou la femme qui a occupé le poste le plus longtemps invite les autres femmes à prendre le  petit déjeuner ou un thé. Ensuite, il suffit de parler de tout et de rien. Ensuite, choisissez votre leader de façon officieuse si possible. Ne mettez pas en place un protocole ou quoique ce soit qui rendrait la relation rigide. Votez pour la femme qui est entrée récemment en politique. Les anciens politiciens ont des désaccords de longue date. De nouveaux visages aideront les femmes. Soyez très agréable l’une envers l’autre. Si quelqu'un argumente, plaisantez en réponse. Les relations humaines sont très importantes. Chaque fois, trouver de petites excuses pour se retrouver  autour d’une tasse de thé: anniversaires, le passage d'un important projet de loi, retour de voyage, etc.

Il y a 1 commentaire dans cette version de la langue, Autres commentaires sont disponibles en différentes langues.

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

Vous pouvez également utiliser l'option ci-dessous pour poster un commentaire en utilisant le compte social

Portrait de sonja lokar

Experte: Sonja Lokar
Je voudrais partager avec vous les expériences des trois meilleurs caucus des femmes, formés dans les Balkans de 2002 à aujourd'hui. Le premier cas est celui de la Macédoine. Le club parlementaire des femmes de la République de Macédoine a été formé en 2003 et a connu un grand succès jusqu'à ce que le gouvernement conservateur soit formé en 2006, lorsque sa capacité de mener des actions communes bien ciblées en faveur des droits des femmes a peu à peu été réduite. Le deuxième cas est celui du Kosovo, où le Caucus des femmes de l'Assemblée du Kosovo est très fort et actif depuis plus d'une décennie, et le dernier est celui du réseau parlementaire des femmes de la Serbie, créé en Février 2013. Dans les trois cas, l'initiative pour former un caucus n’a pas été prise par des femmes parlementaires, mais par des femmes d’ONG avec un grand soutien des acteurs internationaux ayant des mandats pour l’égalité des sexes – tels que le PNUD, le Conseil de l'Europe, l’OSCE, NDI etc. Il était d'une importance cruciale que les femmes parlementaires reçoivent un soutien massif des mouvements féministes de la société civile pour leur travail au sein de leurs partis politiques bien avant qu'elles ne soient élues députés.
Le plus dure pour les femmes parlementaires est de savoir comment maintenir leur double loyauté - la loyauté envers leurs partis politiques et la loyauté envers la cause des femmes. Le nombre de questions sur lesquelles ils peuvent travailler en partenariat est très faible (la représentation politique des femmes, l'égalité salariale, la violence contre les femmes, la santé reproductive – les seules exceptions sont l'avortement et la réduction de la pauvreté entre les femmes), mais ils peuvent être efficaces s s’ils arrivent à résoudre ce principal problème.
Lorsque les tensions politiques sont trop importantes pour permettre le fonctionnement normal du Parlement, le caucus des femmes ne peut fonctionner s’il a été formé dans une atmosphère politique plus tolérante (le cas de la Macédoine), mais il peut servir comme un excellent outil pour apaiser les tensions, s’il est formé au moment où une nouvelle majorité prend le pouvoir, et le caucus n’existait pas avant (le cas de la Serbie). Rien ne peut se faire sans dévouement, courage, sagesse et la sincère volonté d’améliorer le statut de la femme dans le pays. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site web et à la page Facebook de ces caucus. Quant au Kosovo, ne manquez surtout pas la page de Teuta Sahatqqija. Ceci est une présentation sur la formation d'un réseau des femmes parlementaires en Serbie.