Nouvelles règles en vue contre le harcèlement à l'Assemblée nationale (Canada)

À la une

 Précédent

Nouvelles règles en vue contre le harcèlement à l'Assemblée nationale (Canada)

La députée libérale Maryse Gaudreault, présidente du Cercle des femmes parlementaires de Québec, déplore l'absence de ressources en place pour les élus et leur personnel, en cas de harcèlement sexuel.

Les 700 employés de l'Assemblée nationale - pages, gardiens de sécurité, employés d'entretien, etc. - sont couverts par une politique sur le harcèlement et la violence sexuelle.

Mais aucune directive ne s'applique aux élus et à leur personnel, soit environ 500 personnes.

Le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, a demandé hier au Cercle des femmes parlementaires de Québec de l'aider à combler cette lacune. Ce groupe informel rassemble des députées de tous les partis politiques. Il se réunit périodiquement pour discuter de questions touchant la condition féminine.

Pour lire l'article publié le 14 Novembre 2014, veuillez cliquer ici.

Informations: