Avec un décolleté ou faisant du tricot, une femme politique ne devrait pas être raillée

À la une

 Précédent

Avec un décolleté ou faisant du tricot, une femme politique ne devrait pas être raillée

Octobre 2012 : Julia Gillard répond aux accusations de sexisme du leader de l'opposition et le qualifie de misogyne. Juin 2013 : elle est critiquée pour avoir posé en train de faire du tricot dans "The Australian Women's Weekly". Pour la philosophe Laura-Maï Gaveriaux, le cas de la Première ministre australienne rappelle qu'il est encore difficile d'être une femme de pouvoir.

Lire plus dans le communiqué de presse publié le 25 juin 2013 par Le nouvel observateur

Informations: 
Région: