Concilier travail et famille en politique

Discussions en ligne

 Précédent

Concilier travail et famille en politique

Au cours des dernières dix années, iKNOW Politics s’est entretenu avec des femmes leaders  concernant les défis auxquels les politiciennes doivent faire face. Les femmes interrogées ont ouvertement parlé de leur difficulté à trouver un équilibre entre vie politique et vie familiale; de leurs stratégies pour concilier vie professionnelle et vie privée; de l’importance d’être soutenue par les membres de leur famille comme étant essentiel à leur réussite politique; de la difficulté de quitter leurs familles lorsqu’elles sont appelées à partir et de leurs déplacements dans leurs circonscriptions pour parler aux électeurs. Certaines femmes politiques ont aussi mentionné leur lutte contre les stéréotypes dans la société et leurs craintes de mettre en danger leurs familles quand elles abordent des sujets sensibles dans leurs sociétés.

• Quels sont les défis auxquels vous devez faire face pour concilier travail et famille?

• Est-il plus facile pour les hommes  de concilier travail et vie personnelle que les femmes?

• Est-il est plus difficile pour les femmes politiques de commencer une carrière politique quand elles ont des enfants dont elles doivent s’occuper?

• Qui s’occupe des enfants lors de rassemblements, de réunions ou lorsque vous êtes en voyage?

• Votre gouvernement a-t ’il pris des mesures pour aider les familles à concilier travail et vie de famille, et plus précisément les femmes politiques?

• Pourriez-vous donner quelques conseils pratiques sur comment avoir une carrière politique tout en prenant  soin d'une famille?

Il y a 5 commentaires dans cette langue, Autres commentaires sont disponibles en différentes langues.

Utilisez ci-dessous option pour poster un commentaire en utilisant le compte social

Portrait de iKNOW Politics

Une femme peut-elle concilier sereinement son engagement politique et sa vie de famille ?

En Octobre 2014, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education Nationale en France a été interviewée par le magazine ELLE. Pour lire l'interview veuillez cliquer ici.

Qu'en pensez vous? Comment avez-vous fait pour concilier votre engagement politique et votre vie de famille? Quelles ont été les barrières socio-culturelles auxquelles vous avez dû faire face?

Portrait de Lisa

Il n'est pas facile pour une femme de concilier vie de mère et de femme politique. En effet, On entend souvent des femmes qui disent que le temps d'être mère, pour elles, n'est pas encore arrivé car elle ont une carrière à entreprendre. Elle songe à cela , mais plus tard où quand les enfants sont déjà grand.

Quand on est Reine, les nounous sont là. Qui dit vit politique équivaut à projet, voyage et conception. Le but des politiques est de convaincre, gagner un électorat et se maintenir au pouvoir tout cela demande un environnement calme, serein; propice aux réflexions. Si on veut avoir des enfants, on doit avoir quelqu'un pour s'en occuper, soit le mari qui n'a pas un travail stressant, la famille ou une nounou. Mais la solution ultime aussi est de faire des enfants tard c'est - à - dire après avoir atteint ses objectifs de carrière.

Quand une mère ne s'occupe pas de ses enfants, elle est traitée d'incapable, de mauvaise mère et de porter le pantalon. Dans la majorité des sociétés, on attribue des rôles bien différents à l'homme et à la femme lorsque chacun n'assume pas convenablement son rôle, il est jugé par la société.

Dans les sociétés de famille élargie, il est possible pour une femme d'amorcer une carrière politique ou autre carrière car la famille prendra soin des enfants.

Bisumbula - Lutha

Portrait de iKNOW Politics

Le programme « Head Start for Young Women Network in Ottawa » a effectué des consultations auprès de plus de 100 jeunes femmes dans la ville d’Ottawa pour se faire une idée de ce qui empêche les jeunes femmes de penser à postuler pour un poste de leadership  en politique, et concilier le travail et la vie familiale est souvent cité comme étant un obstacle, en particulier quand ça vient à s’occuper d’une famille. Des mesures devraient être prises pour aider à apaiser les inquiétudes de ceux qui ont de postes exigeant. Il faudrait par exemple : construire des garderies d’enfants à l'Assemblée législative ou les agrandir si elles existent déjà,  réduire au maximum les réunions en dehors des heures de bureau, et renforcer l'idée que les deux parents doivent assumer l’éducation de leurs enfants de façon égale.

Commentaire original envoyé en anglais par Head Start for Young Women Network in Ottawa

Portrait de iKNOW Politics

J’ai personnellement trouvé que jongler une carrière politique, une famille et un travail à part, peut être une tâche très ardue qui peut pousser une femme à  consacrer plus de temps à l’un qu’à l’autre. Une femme a besoin d’être un parent à temps plein pour assurer le développement harmonieux de ses enfants, mais en vue d'exceller sur le plan politique, il faut trouver un équilibre et cela est quasi impossible. Soit les enfants en souffrent ou sa carrière en pâtit. Je pense que c’est beaucoup plus facile pour les hommes car la responsabilité des tâches familiales ne reposent pas principalement sur eux. Ils ont donc davantage la possibilité de se déplacer alors que les femmes y réfléchissent à deux fois car elles se demandent qui va s’occuper des enfants pendant leur absence. C’est d’autant plus difficile quand elles s’occupent de plusieurs personnes comme par exemple le cas des femmes africaines qui ont des parents âgés dont elles assument la charge. Les membres de famille malades sont également sous la responsabilité de la femme qui doit s’assurer de leur bien-être de façon quotidienne et prendre soin d’eux jusqu'à ce qu'ils soient en meilleure santé.

Les femmes politiques doivent compter sur un bon réseau de soutien pour pouvoir assister  à des rassemblements ou réunions qui se tiennent dans d’autres villes. Ceci n’est cependant pas facile quand elles ont des enfants en bas âges. Même s’il y a des personnes prêtent à s’en occuper pendant leur absence, ceci n’est pas bien vu sur le long terme sauf  lors de circonstances atténuantes.  Les maris ont aussi tendance à ne pas valoriser une femme toujours en déplacement et loin du foyer.

Le gouvernement zimbabwéen a pris une initiative visant à soutenir l'autonomisation des femmes à travers des politiques d'intégration du genre et des normes obligatoires dans toutes « les sphères d’influence ». La nouvelle constitution a également introduit des lois qui favorisent les femmes, mais jusqu’à ce jour, l’application de ces lois a généralement été lente. Avec les problèmes économiques actuels, les femmes zimbabwéennes risquent de perdre certains acquis qui les aident à concilier responsabilités familiales et carrière politique car les allocations de maternité pourraient être  supprimées  en raison des difficultés financières rencontrées par le gouvernement.

Pour ma part je conseille aux autres femmes politiques et mères de familles d’essayer autant que possible de trouver un équilibre selon leurs priorités. Les besoins de la famille sont importants, tout autant que les besoins des personnes que l’on représente.  Je pense aussi qu’il est de prime abord d’assurer une prise de conscience des défis auxquels nous sommes confrontés en tant que femmes qui doivent concilier ces deux importantes responsabilités.


Commentaire original envoyé en anglais par Sokhela52

Portrait de mcnik

Concilier la vie de famille avec sa vie politique peut être très compliqué pour les femmes. Dans le cas guinéens, j'ai remarqué que les femmes qui s'engagent pleinement en politique ont de grands enfant. Les plus jeunes qui acceptent d'animer le débat politique sont célibataire. Lorsqu'elles sont en couple, il doit s'agir d'un nouveau couple.L'environnement social encore moins politique ne favorisne pas les femmes.