Nabila Benomar

Entretiens

 Précédent
mars 5, 2013

Nabila Benomar

Parlementaire Marocaine

iKNOW Politics: Je voudrais commencer par vous demander comment vous avez commencé votre carrière en politique? Et qu'est-ce qui vous a motivé à le faire?

La première chose qui m'a aidé à poursuivre une carrière dans la politique, c'est l'environnement politique au Maroc et la volonté politique qu’y prévaut comme un pays démocratique ainsi que le soutien fort du Roi Mohamed VI pour les femmes marocaines. Deuxièmement, je suis un membre actif de la société civile depuis près de 35 ans. Et tandis que la société civile a sans doute joué un rôle important dans le processus politique du pays et a obtenu des résultats tangibles, ce n'est pas aussi puissant que le pouvoir législatif - le Parlement. J'ai donc décidé d'entrer dans la vie politique par cette porte.

iKNOW Politics: Quelles sont les opportunités ou obstacles que vous avez rencontrés dans votre carrière  en tant que femme?

L’opportunité la plus significative est le système de quota qui est en vigueur au Maroc, et qui donne aux femmes une chance d'entrer dans l'arène politique. La deuxième opportunité que j'ai eue était d’avoir la confiance de mon propre parti.

En ce qui concerne les défis et les obstacles il y en a beaucoup je crois. Le plus marquant est la mentalité dominante, ce de la mentalité patriarcale. Il y a 8 groupes parlementaires au Parlement marocain et aucun de ces groupes n’est dirigé par une femme. Il n'y a qu'une seule femme à la tête d'un comité. Les femmes n’ont toujours pas eu la chance d'occuper des postes de leadership. Un autre obstacle, je crois, c'est qu'il n'y a pas d'entité au sein du parlement pour soutenir l'autonomisation et l’intégration des femmes.

iKNOW Politics: Quels sont les partenariats les plus importants que vous avez forgées tout au long de votre carrière dans la politique et l'importance ont-ils?

Un des partenariats les plus importants, je crois, a été celui entre le Parlement espagnol et le Parlement marocain. Cela a représenté une étape importante vers l'action dans le parlement marocain qui nous a permis d'en savoir plus à propos de l'expérience espagnole sur l'égalité des sexes, et la lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence contre les femmes au sein des deux chambres de la législature. D’après une longue histoire, le Parlement espagnol a développé un modèle pour soutenir les femmes au Parlement. Cela a pris la forme de comités permanents pour les femmes dans les deux chambres. Donc, nos huit femmes parlementaires marocaines - une de chacun des 8 groupes parlementaires – ont formé un groupe de travail afin de reproduire ce modèle et de créer un comité permanent pour les coordonnateurs des affaires féminines au sein de notre Parlement.

iKNOW Politics: Quelle est votre évaluation de l'importance de l'information et des technologies modernes de communication dans la création d'un environnement favorable pour les femmes en politique?

Sans aucun doute, il y a une nécessité d'une action unifiée et de la communication entre les femmes politiques du monde entier. Il est également nécessaire pour les femmes arabes actives dans la vie politique de se réunir et de créer un cadre pour ce type de coopération. Je crois que, même si l'Internet peut aider dans ce processus, ce n'est pas la seule façon de le faire.

iKNOW Politics: Quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui souhaitent se lancer en politique mais qui sont intimidés et hésitantes à le faire?

C’est en effet un domaine difficile et complexe, mais nous devons conquérir ce monde politique dominé par les hommes. Les jeunes femmes, depuis un âge précoce, doivent faire partie de ce monde, tout en poursuivant leurs études. L'éducation est essentielle à cet égard. Je les encourage toutes à l’avoir. Et notre rôle, en tant que les générations plus âgées, est de travailler à essayer de créer un environnement encourageant et en permettant aux jeunes femmes à s'impliquer en politique.

iKNOW Politics: Quelles méthodes de financement des partis politiques avez-vous trouvé les plus efficaces?

En termes de soutien financier, les donateurs le plus importants étaient des organisations internationales telles que la Fondation pour la démocratie de Westminster et l'Agence espagnole de coopération internationale au développement et ONU Femmes. Ce sont les principales sources de financement après le financement intérieur.

iKNOW Politics: Quelles recommandations feriez-vous aux États de veiller à qu’il y a un champ de concurrence plus équitables entre les femmes et les hommes quand il s'agit de financement des partis politiques et des campagnes?

Tout d'abord, nous, les femmes parlementaires, devons travailler dur pour atteindre des résultats concrets et visibles. Nous devons encourager la participation politique en défendant les droits des femmes comme ce des hommes. Quand les gens voient ce que nous sommes capables d'accomplir, ils seront encouragés. Une autre chose est la nécessité de fournir un environnement propice à la participation politique des femmes grâce à des efforts continus pour accomplir des choses comme le comité permanent au sein du parlement pour assurer un meilleur avenir pour la participation des femmes dans la politique.

Région: