Sarah Fetter

Entretiens

 Précédent
octobre 9, 2013

Sarah Fetter

Ancien directrice des opérations du Groupe de la politique scolaire de la ville de New York

Quand Sarah Fetter (née à Washington DC, 1987) a commencé à travailler dans le Département d’éducation de la ville de New York en 2011, elle était en charge de commander de la nourriture pour les réunions, préparer des cahiers, faire des photocopies, organiser des temps de conférence... «Mon patron ne me laissait même pas joindre aux conversations intéressantes. Donc j’ai pris la décision de commencer des recherches sur les politiques d’éducation, pour apprendre et connaitre le paysage politique de chaque élément considéré par le Groupe spécial pour la politique d’éducation [la Commission scolaire]... Je me suis aussi concentré sur le développement d'une bonne relation avec les membres du Groupe et avec mes collègues ... et c'est à ce point que j’ai été promu. »

Mais allons simplement revenir au début de son histoire. Avant d'obtenir un B.A. en études internationales et en études latino-américaines à l'Université de Yale, Fetter a enseigné l'anglais à des enfants d'immigrés latino-américains dans un programme d'été gratuit du gouvernement situé dans le centre de New Jersey. Elle était loin de réaliser à l'époque que l'expérience aurait une influence énorme sur son futur voyage. Au cours de ses études, Fetter a voyagé dans divers pays hispanophones. Pendant cette période, elle a acquis une expérience dans différents domaines : elle a travaillé pour le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Espagne, dans une entreprise de marketing en Argentine, et dans une agence de publicité au Mexique ... « Vivre à l'étranger m'a permis de comprendre combien de différents endroits les gens viennent à la fois physiquement et intellectuellement. Ça a également encadré comment il est important - à la fois dans la vie et dans la politique – de trouver les points communs et les points d'intersections qui permettent à un groupe de gens diversifié à surmonter leurs divergences et de parvenir à des accords. »

Après avoir terminé ses études, Fetter devrait décider son avenir. « Après avoir examiné ma vie jusqu'à ce moment, j'ai réalisé que l'enseignement en anglais pour les enfants a été très enrichissante pour moi. Travailler dans l'éducation s'était avérée incroyablement enrichissante et gratifiante expérience, alors j'ai commencé à penser à comment je pourrais aider sur une plus grande échelle. Quand j'ai entendu parler des réformes transformationnelles que le maire Michael Bloomberg et le chancelier Joel Klein avait lancé à New York pour inculquer un système de responsabilisation, de professionnaliser le rôle des enseignants, et de promouvoir l'innovation, je savais que je pouvais avoir un énorme atteindre si j’allais travailler pour le gouvernement de New York. Après tout, le système scolaire public de New York a plus de 1,1 millions d'élèves et 1.700 écoles! »

Malgré les difficultés initiales qu'elle a rencontrées en tant que jeune femme, l'engagement de Fetter l'avait promu au bout d'un an à devenir directeur des opérations du Groupe de la politique de l'éducation. « Une fois que vous prouvez que vous êtes digne, les gens sont très reconnaissants ». Son conseil aux jeunes femmes désireuses d'entrer en politique est clair: « Si on vous demande de faire juste des photocopies ou que d’obtenir de la nourriture ... trouvez un moyen de vous mettre en charge et de montrer ce que vous avez à offrir quel que soit la situation. N'ayez pas peur de parler et de demander de l'aide. Les femmes se sentent souvent qu'elles doivent tout faire ... Vous avez le droit de demander de l'aide! Au même temps, proposez des solutions aux problèmes. Plus d'opportunités s'ouvriront si vous vous approchez les choses de cette façon. »

Un autre élément clé de son histoire, c'est de la passion. Lorsqu'on l'interroge sur ce qui était la meilleure chose à propos de son travail, elle n'avait aucun doute : « L'équipe avec qui j’ai travaillait et le travail que nous faisions. Le Chancelier de l'éducation, un véritable inspirateur, a attiré quelques-uns des gens les plus talentueux dans le domaine de l'éducation ... Nous avons tous cru dans le travail qu'il faisait. Il n'y a jamais eu de meilleur groupe de réformateurs de l'éducation assis dans la même pièce! » Lorsque le chancelier de l'Education, Joel Klein, a démissionné pour créer une entreprise qui fournit les tablettes à l'école à des fins éducatives, Fetter a continué à travailler pour la commission scolaire pour une autre année et puis rejoint la compagnie de Klein. Mais même en dehors de la sphère politique, elle tient à contribuer à l'amélioration du système éducatif. «Nous ne sommes pas une société axée sur le consommateur, nous tentons d'aider les enseignants et les étudiants. » Enfin lorsqu'on lui a demandé si elle serait intéressée par la reprise d'une carrière dans l'arène politique, Fetter a répondu: «Si je pouvais être de retour dans un endroit où je pouvais faire une différence, et si j'étais entouré par les bonnes personnes ... pourquoi pas? »