Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, victimes aussi d’une falaise de verre?

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
avril 13, 2022

Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, victimes aussi d’une falaise de verre?

Source:

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et Anne Hidalgo maire de Paris, toutes deux candidates à la présidentielle pour leurs partis respectifs ici lors d'un diner avec le CRIF le 24 février 2022. Ludovic Marin/ AFP

Pour la première fois de l’histoire, il n’y a jamais eu autant de femmes candidates à l’élection présidentielle et les partis historiques, le Parti socialiste (PS) et Les Républicains (LR) ont placé deux femmes à leurs têtes, pour concourir à l’élection présidentielle.

Valérie Pécresse (LR), battue dans les urnes ce dimanche 10 avril avec un score de 4,79 % ne cache plus sa fatigue et son épuisement. Elle témoigne que « rien » ne lui a été épargné durant cette campagne. Quant à Anne Hidalgo (PS), elle a peiné à fédérer autour de son programme avec une dégringolade dans les estimations de vote jusqu’à un score historiquement bas le soir du premier tour : à 1,74 %, la candidate socialiste est placée juste au-dessus de Philippe Poutou et Nathalie Artaud.

Cliquez ici pour lire larticle publié par The Conversation, le 11 avril 2022.

Région: 
Auteur: 
Sarah Saint-Michel
Editeur: 
The Conversation
Année de publication: 
2022
Focus areas: