Du droit de vote des femmes à leur représentation politique

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
septembre 16, 2020

Du droit de vote des femmes à leur représentation politique

Source:

En France, la parité qui relève d'une logique de représentation a été inscrite dans la constitution en 1999. Depuis lors, la loi « favorise l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives ». La loi du 6 juin 2000 qui contraint les partis politiques à proposer autant de femmes que d'hommes aux scrutins de liste a été complétée par de nombreux textes législatifs. Cette féminisation s'est étendue aux gouvernements successifs et depuis le mandat de Francois Hollande en 2012 la répartition des ministères est paritaire. Si les règlementations sur la parité ont permis d'améliorer la place des femmes en politique, ces dernières restent encore exclues des fonctions à haute responsabilité au sein des institutions.

En 2020, selon le Haut Conseil à l'Egalité la proportion des femmes élues maires n'est que de 19,2% dont seulement 12% dans les villes de plus de 30000 habitants. Au sein des 18 régions françaises, seules quatre femmes sont présidentes, alors qu'elles occupent 48,1% des mandats exécutifs. D'autre part les lois successives n'ont eu qu'un effet modéré sur les élections législatives et sénatoriales : à l'Assemblée Nationale, les femmes occupent depuis 2017 39,9% des sièges contre seulement 33,3% au Sénat. Et lorsqu'il s'agit d'accéder aux postes clés de la République, Présidence du Conseil Constitutionnel, de la Cour des Comptes, Direction du Trésor, on se heurte au plafond de verre.

Cliquez ici pour lire l’article publié par AgoraVox le 16 septembre 2020.

Région: 
Focus areas: