Et la parité, bordel !

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
juillet 17, 2019

Et la parité, bordel !

Source:

Par Yamine Boudemagh,

Nicolas Hulot a été ministre d’état puis il a démissionné. Il fut remplacé par François Henri Goullet de Rugy qui a gardé le titre de ministre d’état. Puis il fut remplacé par une femme, Elisabeth Borne. Alors ce ministère a perdu sa prééminence protocolaire.

Edouard Philippe nous avait déjà fait le coup avec le ministère de la justice.

Le peu de temps durant lequel François Bayrou fut garde des Sceaux, il fut ministre d’état. Remplacé par une femme, Nicole Belloubet, le ministère a perdu sa prééminence protocolaire.

Pourtant la prérogative devrait relever du ministère, non du ministre.

Certains ministères peuvent avoir à traiter de dossiers qui relèvent de plusieurs ministères. Le Premier Ministre ne peut gérer à lui seul tous ces dossiers. Il doit être secondé par une garde prétorienne de ministres d’état ; ceux-ci auront la prééminence pour gérer de tels dossiers.

Et le sexe ne fait rien à l’affaire.

Mais voilà, si Emmanuel Macron n’est ni de droite ni de gauche, Edouard Philippe, lui, est résolument de droite.

Et, à droite, une femme est une potiche. C’est même un marqueur de droite.

Cliquez ici pour lire l’article publié par Mediapart le 17 julliet 2019.

Région: 
Focus areas: