Femmes politiques: «Ce qui compte, c’est l’envie de s’engager»

Entretiens

 Précédent
mars 23, 2022

Femmes politiques: «Ce qui compte, c’est l’envie de s’engager»

Source:

Brigitte Klinkert a vu l’assemblée départementale « se transformer avec l’arrivée des femmes ». Archives L’Alsace/ Hervé KIELWASSER

Quatre femmes que nous avons sollicitées à l’occasion de ce 8 mars sont toutes conseillères régionales mais aussi ministre déléguée, conseillère d’Alsace, maire ou adjointe. Malgré un parcours parfois semé d’embûches, leur détermination est restée intacte.

Elles n’aiment pas le terme de « carrière politique ». Et pourtant, comment qualifier un parcours de près de trente ans pour certaines d’entre elles, qui les a menées dans toutes les arcanes du pouvoir ? Brigitte Klinkert, aujourd’hui ministre déléguée à l’insertion, conseillère régionale et conseillère d’Alsace , était la première femme à entrer au conseil général du Haut-Rhin en 1994. «Il n’y avait pas beaucoup de femmes en politique à cette époque, se souvient-elle. Une fois élue, face à des poids lourds, j’ai cru que d’autres femmes allaient me rejoindre rapidement, mais cela n’a pas été le cas. Il a fallu attendre les lois de 2013 pour avoir une vraie parité dans les conseils départementaux.»

Cliquez ici pour lire larticle publié par DNA, le 8 mars 2022.

Type de ressource: 
Région: 
Auteur: 
Valérie Koelbel
Editeur: 
DNA
Année de publication: 
2022
Focus areas: