Le rôle des parlements dans l’aboutissement du processus de réconciliation

Guide / Matériel de formation

 Précédent
février 16, 2007

Le rôle des parlements dans l’aboutissement du processus de réconciliation

Pour que la transition vers la paix après une période de conflit puisse aboutir, il faut un parlement qui fonctionne bien. Or, dans bien des situations d’après conflit, le Parlement n’existe plus ou n’a été rétabli que très récemment. Dans ce dernier cas, sa capacité à résoudre les énormes difficultés que soulève la réconciliation est généralement limitée. La présence d’un parlement véritablement représentatif de toutes les composantes de la société et offrant une tribune nationale propice à un échange de vue libre et ouvert est en soi la preuve manifeste qu’un processus de réconciliation est en cours. C’est aussi un facteur déterminant de renforcement du processus de réconciliation.

L’Union interparlementaire (UIP) et l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (International IDEA) ont décidé de publier un guide succinct afin de mieux cerner le rôle particulier des parlements des pays qui ont traversé, ou traversent actuellement, une période de transition d’aprèsguerre et de mettre en évidence les écueils à éviter sur la voie de la réconciliation.

Type de ressource: 
Auteur: 
Mark Freeman
Editeur: 
IDEA International et UIP
Année de publication: 
2005