Les femmes et les milieux urbains: L’intégration d’une perspective du genre au sein des gouvernements locaux

 Précédent
juillet 23, 2013

Les femmes et les milieux urbains: L’intégration d’une perspective du genre au sein des gouvernements locaux

Le Canada a signé en 1980 la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) de l’ONU, et en 2002, le Protocole facultatif qui fournit un véhicule de communication (c.-à-d. un mécanisme de plainte et d’évaluation). La signature de la CEDEF engage les gouvernements à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Les États doivent donc assurer aux femmes les mêmes possibilités et un accès égal à la vie politique et publique, ainsi qu’à l’éducation, à la santé génésique, à l’emploi, au droit familial, aux soins, aux garderies et à la sécurité sociale (AFAI, 2004).

Le protocole est l’équivalent du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, et de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. À la suite de la création de la CEDEF, les concepts d’intégration d’une perspective du genre et d’élaboration de budgets tenant compte d’une perspective du genre, aussi connus sous les appellations budget intégrant une perspective du genre et analyse budgétaire favorisant l’égalité des sexes, ont été développés et utilisés comme principales méthodes d’analyse et de mise en œuvre de l’égalité des sexes.

Ce document présente les grandes lignes des définitions, des stratégies et des défis clés liés à l’intégration d’une perspective du genre et à l’adoption d’un budget tenant compte d’une perspective du genre. Il offre également un bref survol des initiatives conçues par les villes d’Ottawa et de Montréal en vue d’aborder la question des rapports sociaux entre les sexes et la diversité à l’échelle municipale.

 

Lire le document complet

Région: 
Auteur: 
Sonja Greckol