Parité politique au Maroc : où en est-on ?

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
janvier 7, 2021

Parité politique au Maroc : où en est-on ?

Source:

La femme marocaine n’a pu intégrer le Parlement qu’en 1993. 27 ans après, le Maroc figure parmi les derniers de la classe en matière d’autonomisation politique de la femme. Le Royaume est toujours loin de ses ambitions pour la concrétisation du principe de la parité. Ce principe est encore reçu par un déni dans un certain nombre de domaines, notamment en politique, où il s’avère difficile de briser le plafond de verre. La parité, un vœu pieux ?

La marche vers la parité se fait à pas de tortue. Les femmes n’ont pas encore atteint la masse critique pour pouvoir peser sur les décisions. Chiffres à l’appui, le gouvernement actuel est formé de 23 ministres, dont quatre femmes seulement. Le gouvernement précédent comprenait neuf femmes sur 39, dont 1 seule ministre. Au niveau du parlement, la Chambre des Représentants comprend 81 femmes parlementaires sur un nombre total de 395 élus, soit 20,50%, 60 d’entre elles étant élues dans le cadre de la liste nationale des femmes. Les femmes occupent 13 des 120 sièges à la Chambre des Conseillers, soit une moyenne de 10,83%. Au niveau régional, sur les 12 régions du Maroc, seulement deux femmes occupent la présidence de région (la région de Tanger, Tétouan, et Hoceima et la région de Guelmim-Oued Noun). Quant à la présence des femmes à la présidence des Conseils communaux et des Conseils provinciaux, elle reste, malheureusement, très limitée : sur 1.503 communes, 21 sont présidées par des femmes.

Cliquez ici pour lire l’article publié par le Maroc Diplomatique le 29 December 2020.

Région: 
Auteur: 
Yasmine El Khamlichi
Focus areas: