Sandrine Rousseau, Elisabeth Borne… : ces voix de femmes politiques qui «écorchent» les oreilles des hommes

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
septembre 28, 2022

Sandrine Rousseau, Elisabeth Borne… : ces voix de femmes politiques qui «écorchent» les oreilles des hommes

Source:

Elisabeth Borne - Gala

Poissonnière, ton de répondeur téléphonique… Quand elles ne sont pas moquées pour leurs tenues vestimentaires, les femmes politiques font l'objet d’autres attaques sexistes : leur voix. Elisabeth Borne, Olivia Grégoire, Mathilde Panot, entre autres, n'ont pas été épargnées. Explications.

"C’est très, très compliqué la voix, pour nous, les femmes. Parce qu’il nous arrive de la perdre bien plus souvent que les hommes". La confession est signée Valérie Pécresse dans le livre On a les politiques qu’on mérite de Chloé Morin. De tout temps, ce sont les hommes qui ont monopolisé l’espace public et le discours politique. Les hommes palabrent, les femmes ont été invisibles. Ou invisibilisées. "Le féminin de tribun, la figure absolue de la politique, c’est tribune. Or une tribune, c’est une table", ironise la députée Sandrine Rousseau auprès de gala.fr. "Comme il n’existe pas de féminin pour leader, meneur, chef… Tout ce qui désigne une position de leadership politique n’a pas de féminin".

Cliquez ici pour lire larticle publié par Gala, le 24 septembre 2022.

Région: 
Auteur: 
Sabine Bouchoul
Editeur: 
Gala
Année de publication: 
2022
Focus areas: