Dans le monde, le timide bond des gouvernements paritaires

Nouvelles des partenaires

 Précédent

Dans le monde, le timide bond des gouvernements paritaires

Source:

Même si la Suisse n’y est pas encore avec ses trois conseillères fédérales, il n’y a jamais eu autant de gouvernements paritaires dans le monde. Leur nombre reste modeste. Canada, Colombie, Costa Rica, Ethiopie, Nicaragua, Rwanda, Seychelles, Espagne et Suède: neuf exécutifs comptent autant de femmes que d’hommes, soit 6% des gouvernements de la planète. Mais, en 2018, six nouveaux gouvernements paritaires ont été formés. Un record, se réjouissaient en octobre dernier l’agence ONU Femmes et l’Union interparlementaire internationale, les deux instances qui suivent l’évolution de la participation des femmes en politique dans le monde.

«Du jour au lendemain»

«C’est une évolution de fond, assure Julie Ballington, conseillère politique à ONU Femmes. De nos jours, il paraît de plus en plus inacceptable d’avoir des gouvernements exclusivement masculins.» En plus des pays cités, de nombreux autres gouvernements comptent au moins 30% de femmes, comme ce sera le cas en Suisse dès le 1er janvier 2019 avec l’entrée en fonction de Karin Keller-Sutter et Viola Amherd. On peut citer la Nouvelle-Zélande, dirigée depuis 2017 par Jacinda Ardern, 38 ans, qui a imposé un cabinet proche de la parité; ou le gouvernement français, qui était paritaire jusqu’au dernier remaniement ministériel. «Il y a en moyenne 24% de députées dans les parlements du monde entier», poursuit Julie Ballington, un pourcentage qui augmente très lentement. «Pour les ministres, les progrès sont plus spectaculaires, cela peut arriver du jour au lendemain car, la plupart du temps, ce sont des nominations, pas des élections. Il suffit de volonté politique.»

Cliquez ici pour lire l’article publié par Le Temps le 25 décembre 2018.

Partenaire: 
Inter-Parliamentary Union
Focus areas: