De la levée de fonds à la vice-présidence, pourquoi 2020 a représenté un tournant pour les femmes sur la scène politique américaine ?

Nouvelles des partenaires

 Précédent

De la levée de fonds à la vice-présidence, pourquoi 2020 a représenté un tournant pour les femmes sur la scène politique américaine ?

Source:

© Michael Reynolds/ AFP

L'année 2020 a marqué une étape importante pour la place des femmes dans la vie politique américaine. Jamais le nombre de femmes siégeant au Congrès ou détenant un poste dans l'exécutif n'a été aussi important.

C'est la confirmation de la tendance observée aux élections de mi-mandat en 2018, les femmes occupant maintenant 26,9 pour cent des sièges au Congrès. Il s'agit d'une augmentation de 50 pour cent sur les 10 dernières années, mais le pouvoir législatif américain est encore loin de la parité hommes-femmes, voire même d'atteindre la moyenne régionale de 32,4 pour cent constatée sur le continent américain.

Au cours des deux prochaines années, les femmes vont occuper 119 des 435 sièges de la chambre basse, la Chambre des représentants. Cela dépasse le précédent niveau record de 102 sièges, en 2019, et fait passer les États-Unis de la 82e à la 67e place au classement de l'UIP basé sur le pourcentage de femmes dans les parlements nationaux.

Parmi ces femmes parlementaires, on compte 89 démocrates et 30 républicaines. Quarante pour cent de ce total, soit 48 parlementaires, sont des femmes de couleur, soit quatre de plus que précédemment. Parmi ces femmes de couleur, on dénombre 43 démocrates et cinq républicaines. En outre, quatre parlementaires sans droit de vote sont des femmes de couleur qui représentent le district fédéral de Columbia, Porto Rico, les Samoa américaines et les îles Vierges.

Au Sénat, qui est la chambre haute, 24 sièges sur 100 sont actuellement occupés par des femmes : 16 démocrates et huit républicaines. Trois de ces sénatrices sont des femmes de couleur, toutes démocrates.

Cliquez ici pour lire l’article publié par l’Union Inter-parlementaire le 17 mars 2021.

Partenaire: 
Inter-Parliamentary Union
Focus areas: