Nouvelle campagne de NDI pour arrêter la violence contre les femmes aux élections au Nigeria

Nouvelles des partenaires

 Précédent

Nouvelle campagne de NDI pour arrêter la violence contre les femmes aux élections au Nigeria

La violence contre les femmes prend de nombreuses formes et il est un phénomène mondial. Il est le cas, cependant, que pendant les processus électoraux généralement la violence contre les femmes est augmentée; la raison derrière cette tendance est que l'attention de les medias aux élections est souvent utilisé comme un amplificateur pour propager les messages de violence. Ainsi, pendant les élections nationales de 2011 au Nigeria, certains rapports dénoncé l’accrue des violences sexuelles aux femmes volontaires dans les bureaux de vote. En outre, il y a des régions qui sont les plus touchées par ce type de violence; par exemple, le groupe terroriste Boko Haram a enlevé 276 étudiantes en Avril 2014 de l'École secondaire gouvernement du Chibok (Nigeria).

Avec l'intention d’arrêter ce cercle vicieux, le National Democratic Institute, conjointement avec la Fédération internationale des femmes juristes, lancé la campagne: <<Halte à la violence contre les femmes dans les élections, à être développé au Nigeria>>. L'objectif principal de la campagne est de documenter et signaler tout incident de violence contre les femmes, ainsi que d'organiser des campagnes d'éducation civique pour préventifs ce type de violence. Selon Jasper Veen, directeur résident du NDI au Nigeria, "Les femmes sont la cible de violences lors des élections précisément parce qu'elles sont femmes et pour les empêcher d'exercer leurs droits démocratiques".

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Région: