Bolivie : Eva Copa, la jeune élue qui défie Evo Morales

À la une

 Précédent

Bolivie : Eva Copa, la jeune élue qui défie Evo Morales

Source:

L'ex-présidente du Sénat, Eva Copa, dans les rues d'El Alto, qui surplombe La Paz, avec ses partisans, au lendemain de sa victoire électorale écrasante aux municipales de mars 2021. © Bureau de presse d'Eva Copa

Comme l’ancien président bolivien, Eva Copa est Aymara, l’un des principaux groupes indigène en Bolivie, et appartient au MAS, le parti dont Evo Morales préside toujours les destinées. Pendant la crise politique de 2019-2020, l'élue de 34 ans a joué un rôle clé à la tête du Sénat. Le 7 mars, elle a rompu avec son mentor en remportant la mairie d’El Alto, l’immense ville champignon qui surplombe La Paz, la capitale bolivienne.

Le 7 mars au soir, Eva Copa a remporté son pari : conquérir haut la main, avec 68,7 % des voix, la mairie d'El Alto, deuxième ville de Bolivie avec 1 million d'habitants et bastion des mouvements sociaux qui ont porté au pouvoir Evo Morales en 2005.

Avec ses lunettes, ses airs timides et sa longue tresse de cheveux, la jeune femme, mère de deux enfants et sénatrice depuis 2015, a défait le candidat investit par le parti dans lequel elle milite depuis toujours, le MAS (Mouvement vers le socialisme). Pendant la campagne électorale, ce dernier l'a accusée de "trahison" et de complicité avec le "coup d'État" qui avait conduit Evo Morales à l'exil en novembre 2019.

Cliquez ici pour lire l’article publié par France 24 le 10 avril 2021.

Informations: 
Focus areas: