Conférence-débat sur le thème : ‘’L’importance de l’enregistrement des jeunes et des femmes sur la liste électorale en Côte d’Ivoire’’.

À la une

 Précédent

Conférence-débat sur le thème : ‘’L’importance de l’enregistrement des jeunes et des femmes sur la liste électorale en Côte d’Ivoire’’.

Source:

Les organisations de la société civile ivoirienne et l’Ambassade des États-Unis ont organisé à Gagnoa une conférence-débat sur le thème: ‘’L’importance de l’enregistrement des jeunes et des femmes sur la liste électorale’’.  Au centre du débat: l’importance de l’enrôlement des électeurs sur la liste électorale ainsi que les conséquences d’une politique de la chaise vide au niveau des partis politiques mais aussi des individus.

Cette conférence est organisée en collaboration avec Marie Paule Kodjo, Vice-Présidente des organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI) et Présidente de l’ONG PLAYDOO-Côte d’Ivoire.  Environ 200 jeunes et femmes, membres des partis politiques, ainsi que des membres de la société civile sont attendus à cet événement.

« Le vote aux élections est l’outil le plus important que les citoyens libres dans une démocratie ont pour déterminer l’avenir de leur circonscription », a déclaré Mme Katherine Brucker, Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, en prélude à cette conférence.  Pour Mme Brucker, « le vote est un devoir pour chaque citoyen ».  Abordant la question de la politique de la chaise vide, le chargé d’affaires a estimé que « le boycott des élections ne fonctionne pas car il est contre-productif ».  En général, les partis politiques qui décident de boycotter les scrutins, deviennent « plus faibles », a-t-elle indiqué.

Cliquez ici pour lire l’article publié par L'infodrome le 7 juin 2018.

 

 

 

 

Informations: 
Focus areas: