Désormais quinze femmes font partie du gouvernement Philippe II, dont deux à des postes régaliens

À la une

 Précédent

Désormais quinze femmes font partie du gouvernement Philippe II, dont deux à des postes régaliens

Édouard Philippe a rebattu les cartes du pouvoir. Et ce qui devait faire office, au lendemain des législatives, d'un simple remaniement «technique» avec quelques ajustements à la marge, est finalement devenu substantiel et éminemment politique. Un mois et quatre jours après l'annonce de la composition de son premier gouvernement, le Premier ministre a en effet dévoilé, ce mercredi 21 juin aux alentours de 19h15, les 27 ministres et de secrétaires d'Etat désormais aux commandes. Et surprise : il y a plus de femmes (15) que d'hommes (12) - contre 11 pour 22 membres dans l'organigramme précédent.

Les postes régaliens

Du côté des nouvelles «recrues», on retrouve la juriste et membre du Conseil constitutionnel Nicole Belloubet nommée Garde des Sceaux ministre de la Justice en remplacement de François Bayou. Agée de 62 ans, cette ex-élue locale PS avait été nommée au Conseil constitutionnel en 2013 par le président du Sénat de l'époque, le socialiste Jean-Pierre Bel.

Le portefeuille des Armées - initialement occupé par Sylvie Goulard, également démissionnaire en raison de l'enquête préliminaire pour des emplois fictifs présumés au MoDem - est confié à Florence Parly, haut-fonctionnaire. A 54 ans, la directrice générale de SNCF Voyageurs a été secrétaire d'Etat socialiste au Budget du gouvernement Jospin entre 2000 et 2002.

Cliquez ici pour lire le reste de l’article publié par Madame Le Figaro le 21 juin 2017. 

Informations: 
Région: 
Focus areas: