Droits de la femme arabe : le Liban fait pâle figure au classement Thomson Reuters

À la une

 Précédent

Droits de la femme arabe : le Liban fait pâle figure au classement Thomson Reuters

Une étude souligne les conséquences négatives du printemps arabe sur les femmes.

Harcèlement sexuel, excision et exacerbation de la violence après le printemps arabe ont fait de l’Égypte le pire pays du monde arabe en matière de droits de la femme, selon une étude de la Fondation Thomson Reuters.
Des lois discriminatoires et une augmentation du trafic des êtres humains ont aussi contribué à placer l’Égypte au bas de l’échelle, c’est-à-dire à la 22e place. Le Liban étant à la 16e place...

Lire l'article publié le 13 novembre 2013

Informations: 
Région: