Elections législatives et locales 2017 : les femmes politiques congolaises interpellées

À la une

 Précédent

Elections législatives et locales 2017 : les femmes politiques congolaises interpellées

Le Centre de promotion de la femme en politique (CPFP), que dirige l’ancienne ministre Emilienne Raoul, a organisé le 5 mai à Brazzaville une causerie-débat sur le thème : « Les femmes des partis politiques dans le contexte des élections ». Elle était animée par Mme le conseiller du président de la République, chef du département de la promotion de la femme, Antoinette Kebi.

La conférencière a situé, d’entrée de jeu, l’auditoire sur la nécessité de savoir qu’on ne s’engage pas, de manière hasardeuse, en politique surtout pour les femmes. Il importe avant tout de se former et d’être informé ; car, a-t-elle renchéri, la politique est un métier qui exige plusieurs qualités, entre autres: l’écoute; la discrétion; le courage; l’altruisme…

La femme politique, a-t-elle indiqué, doit se battre et compter sur ses propres forces. Il est nécessaire à cet effet de soigner son image et de savoir négocier avec les collègues du parti.

Prenant la parole à son tour, Emilienne Raoul a indiqué que la Constitution donne la possibilité à tout Congolais âgé de dix-huit ans au moins de prétendre à l’Assemblée nationale. Ainsi, a-t-elle renchéri, le CPFP, pour la première fois, s’investira dans la préparation des jeunes des deux sexes dans la perspective des prochaines échéances électorales. C’est pour cette raison que les chargés de formation au sein des partis politiques, tous sexes confondus, ont été invités à prendre part à cette causerie-débat, a-t-elle expliqué.  

Cliquez ici pour lire l’article publié par L’Agence d’information d’Afrique centrale  le 6 mai 2017. 

Informations: 
Région: 
Focus areas: