Etre jeune, femme et journaliste politique : bienvenue à macholand !

À la une

 Précédent

Etre jeune, femme et journaliste politique : bienvenue à macholand !

Femme Journaliste politique

Photo-Getty Images

"Vous ai-je parlé de mon fils ?" C’est avec cette drôle de formule que le ministre à qui je rends visite ce jour de mars 2011 reprend la parole après avoir écouté mes questions d’un air distrait. Journaliste politique depuis deux ans, je prépare un long portrait du Président. Interrogations sur les réformes passées et futures, crise économique, intervention militaire en Libye, les sujets de conversation politiques ne manquent pas.

Pourtant, dans le bureau exigu de son ministère, l’homme qui me fait face se fiche de ce que je lui raconte et préfère farfouiller dans ses tiroirs. "Ah, je l’ai ! Regardez, c’est Guillaume cet été sur la Côte basque. Beau garçon, hein ?" Silence gêné. Du bout de l’index, mon interlocuteur pousse vers moi la photo cornée du fameux Guillaume, enveloppé dans un short de bain hawaïen du plus bel effet. Et finit son raisonnement : "A votre âge, on n’a pas encore de mari, hein ?" Être jeune, femme, et exercer le métier de rubricarde politique vous confronte parfois à des situations… étonnantes.

Petites filles et vieux bedonnants

Malgré des lois sur la parité et un rajeunissement certain de nos élus ces dernières années, la politique reste, en 2014, dominée par des hommes de plus de 45 ans. Dans les médias, au contraire, les femmes de moins de 35 ans sont de plus en plus nombreuses à tendre le micro et les services politiques des journaux, télés et radios n’échappent pas à la féminisation de la profession. Résultat ? 

Pour lire l'article publié le 9 Septembre 2014, veuillez cliquer ici.

Informations: