Evaluation sur la participation politique des femmes aux élections présidentielles et législatives de 2018 au Congo

À la une

 Précédent

Evaluation sur la participation politique des femmes aux élections présidentielles et législatives de 2018 au Congo

Source:

La candidature des femmes aux élections présidentielles, législatives et provinciales de décembre 2018 en Rdc a été respectée. Plusieurs femmes candidates se sont mises en vedette pour la conquête des postes à pourvoir.

Au finish, après les résultats publiés par la Ceni, l’on a noté pour cette nouvelle législature, seulement 50 femmes qui ont été élues sur les 485 pour l’Assemblée nationale, aucune femme n’a pu remporter la présidentielle de 2018.

Donc, soit 10 % seulement des femmes élues à l’Assemblée nationale, un nombre insignifiant qui ne favorise pas la parité 50/50 comme le dit la constitution de la Rdc.

Cela est qualifié d’une honte d’autant puisque les femmes congolaises représentent 53% de la population nationale.

Dans la période allant de 2006 à 2018, le nombre de femmes élues et nommées n’a pas atteint 20%.

Selon une activiste des droits des femmes, les dames qui s’engagent en politique doivent se mettre à l’écoute de leurs bases et garder leurs activités de proximité.

Aussi, pour un combat politique efficace, les Congolaises doivent établir des synergies avec leurs compatriotes vivant des expériences d’autres pays.

Pour cela, a-t-elle précisé, les femmes doivent oser et ne pas se laisser décourager.

Plusieurs défis sont à relever pour l’émergence du leadership de la femme au sein des partis politiques qui devrait s’accompagner de leur libération vis-à-vis des pesanteurs socioculturelles à la base des stéréotypes faisant de la femme un être inférieur et incapable.

Cliquez ici pour lire l’article publié par Digital Congo le 23 janvier 2019.

Informations: 
Focus areas: