The Guardian: Joyce Banda: « Je veux entendre les malawiens dire que notre pays est devenu un endroit meilleur »

À la une

 Précédent

The Guardian: Joyce Banda: « Je veux entendre les malawiens dire que notre pays est devenu un endroit meilleur »

Photo: Stephane de Sakutin/AFP/Getty Images; Joyce Banda lors de son élection

Joyce Banda: «  Je veux entendre les malawiens dire que notre pays est devenu un endroit meilleur »

Article original en anglais par Lucy Lamble, Nick Francis et Marc Francis

La présidente du Malawi et lauréate en tant qu'activiste du genre veut conduire le pays à tavers la crise économique.

Joyce Banda est la première et la seule femme présidente de l'Afrique australe, mère de cinq enfants, propulsée cette année à la tête d'une des tâches les plus difficiles dans la région, à la suite du décès subit de son prédécesseur.

Dans un entretien exclusif avec The Guardian, Joyce Banda révèle à quel point elle était intimidée par la lourde tâche de sauvetage du Malawi d'une grave crise économique et comment son statut de femme africaine traditionnelle l’a aidé à porter ce fardeau.
«C'est lourd», explique Banda. "Mais je peux porter. Pourquoi ? Parce que je suis une femme africaine et une femme africaine porte des charges lourdes, de toute façon. C’est la façon dont nous avons été élevées : rien n'est trop difficile. Je me sers de ce conditionnement de manière positive car maintenant j’ai la peau épaisse, et je n’ai pas peur d’aller de l'avant et de pousser (...) "

Lire l’article publié (en anglais) par The Guardian le 17 décembre 2012.

Mots-clés: 
Informations: