La Ligue des électrices tunisiennes s’indigne

À la une

 Précédent

La Ligue des électrices tunisiennes s’indigne

Source:

La violence n’épargne pas la sphère politique, notamment celle subie par des candidates aux élections municipales. Et c’est dans ce cadre que la Ligue des électrices tunisiennes (LET) dénonce les violences sexistes envers les candidates. 

Selon le communiqué, elle est consciente que l’application de la Constitution et des lois pour la consécration de ses dispositions, notamment la loi 58/2011 relative à l’élimination de la violence faite aux femmes, ne se limitent pas à l’élaboration de textes de loi et aux déclarations de bonnes intentions. Ainsi, l’absence de politiques efficaces, à savoir l’établissement de l’égalité entre les citoyens et les citoyennes et le respect du principe de l’égalité des chances entre les sexes, aussi bien dans l’espace public que dans la vie politique, est un défi pour l’Etat et tous les intervenants des différents partis, associations, syndicats… Un engagement, qui se traduit par des faits afin de garantir une participation de la femme dans le respect de sa dignité, doit voir le jour.

Cliquez ici pour lire l’article publié par l'Economiste Maghrebin le 24 avril 2018.

Informations: 
Région: 
Focus areas: