La participation des femmes à l’Assemblée nationale béninoise : Vers un quota minimum de 24 femmes

À la une

 Précédent

La participation des femmes à l’Assemblée nationale béninoise : Vers un quota minimum de 24 femmes

Par Ismail Keko

Au nombre des nombreuses réformes envisagées par l’actuel bureau de la 7è législature présidé par Me Adrien Houngbédji, figure l’amélioration de la représentation féminine au sein du Parlement béninois.

Ce qui rime bien avec l’axe N° 9 du Plan stratégique de développement et de modernisation de l’Assemblée nationale qui mentionne « la promotion du genre et des droits humains au regard des valeurs éthiques morales de la culture béninoise et universelle ». C’est dans ce cadre aussi que les députés appuyés par les fonctionnaires parlementaires abordent les contours de ladite proposition de loi et la possibilité de porter le nombre minimal de la représentativité des femmes au Parlement à vingt-quatre (24), bien sûr en tenant compte d’une probable modification du code électoral en vigueur au Bénin.

Tenant compte de cette proposition, il s’agira de prendre désormais en ligne de compte une femme au moins par circonscription électorale, puisqu’il existe au total vingt-quatre circonscriptions électorales selon le découpage dans notre pays. Pour ce faire, le président Adrien Houngbédji, dans ses propos liminaires à l’ouverture de cet atelier de deux jours, a exhorté ses collègues parlementaires à mûrir leurs réflexions dans ce sens. Il a aussi plaidé pour que cette proposition de loi soit examinée et adoptée dans de meilleurs délais.

Avec ce texte de loi, précise t-il, l’institution parlementaire devrait régler la fausse note qui consiste en un faible taux de représentativité des femmes au Parlement. Puisque, sur les quatre vingt trois (83) députés que compte l’Assemblée nationale du Bénin, seulement sept (07) femmes sont représentées. Pour finir, le président de l’Assemblée nationale a évoqué les cas des parlements de la sous région. Les femmes sont 63% au parlement du Rwanda, 44% au parlement sénégalais, 17,5% au Togo et 15% au Niger.

Source : La Nouvelle Tribune

Informations: 
Région: 
Focus areas: