La politique, un univers impitoyable pour les femmes élues dans la Loire

À la une

 Précédent

La politique, un univers impitoyable pour les femmes élues dans la Loire

La question de la parité réelle au niveau local et du partage du pouvoir entre élus des deux sexes a fait l’objet d’un récent rapport du Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes. Il constate que « la confiscation du pouvoir par les hommes reste toujours d’actualité : « Les hommes représentent 90,1 % des présidents des conseils départementaux et 83,3 % des présidents des conseils régionaux. On retrouve un tandem exclusivement masculin président 1er vice-président dans 57 départements sur 101 et 11 régions sur 18, contre 1 tandem exclusivement féminin au niveau départemental et régional ».

Dans la Loire les fusions d’intercommunalités au 1er janvier se sont accompagnées de la limitation du nombre de conseillers délégués des petites communes. Au détriment des femmes qui n’étaient déjà pas très favorisées. Leur part est passée de 41,22 % des conseillers communautaires à Saint-Étienne métropole à 33,04 %. Au sein de l’exécutif, les femmes représentent 6,25 % des élus selon les chiffres de l’association des femmes élues de la Loire. Feurs-en-Forez est la meilleure élève avec 28,57 % de femmes dans l’exécutif (deux femmes sur sept élus), mais à Roannais agglomération la proportion tombe à 18,75 % (3/16 élus) et à 14,29 % pour Loire Forez (2/14 vice-présidents).

« Tant que l’élection des délégués communautaires se fera avec le fléchage sur les listes aux municipales, on ne sortira pas de cette grande absurdité, car nous savons que ce sont les maires qui vont représenter leur commune au sein de l’assemblée. Cela ne favorise pas la parité », juge Andrée Chaize,  la présidente de l’association des femmes élues.

Cliquez ici pour lire l’article complet paru dans L’Essor le 10 février 2017. 

Informations: 
Région: 
Focus areas: