La Suède lance le Plan d'action pour la politique étrangère féministe

À la une

 Précédent

La Suède lance le Plan d'action pour la politique étrangère féministe

Le Ministère des affaires étrangères de la Suède a lancé son «plan d'action du service suédois des affaires étrangères pour la politique étrangère féministe 2015-2018 y compris les zones de mise au point pour 2016». Ce plan part de l'idée que l'égalité des sexes est une fin en soi, mais aussi quelque chose de nécessaire pour atteindre le reste des engagements pris par le gouvernement suédois, notamment la paix, la sécurité et le développement durable. Le plan prétend renforcer la politique étrangère féministe suédoise, dans un contexte défini par le fait que trente ans après la Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, il y a encore beaucoup d'objectifs à remplir sur l'égalité des sexes et sur les droits fondamentaux des femmes et des filles. En ce sens, l'ordre du jour de la politique étrangère est essentielle pour la mise en œuvre d'une stratégie d'intégration systématique, reliant en permanence des mesures de paix et de sécurité. Ainsi, le plan d'action repose sur six objectifs:

Renforcer les droits fondamentaux des femmes et des filles dans les situations humanitaires.

fondée sur le sexe de combat et de la violence sexuelle contre les femmes et les filles dans les situations de conflit et de post-conflit et de l'impunité pour de tels crimes.

Promouvoir la participation des femmes en tant qu'acteurs dans les processus de paix et les opérations de soutien de la paix.

Promouvoir la participation des femmes et des filles en tant qu'acteurs du plan économique, social et du développement durable de l'environnement.

Renforcer l'autonomisation économique des femmes et des filles et leur accès aux ressources économiques, notamment grâce à l'emploi productif et le travail décent.

Renforcer les droits sexuels et reproductifs des filles et des jeunes.

Le plan d'action repose sur une stratégie qui comporte cinq ensembles d'acteurs, y compris (1) le contexte national, (2) l'UE et les pays nordiques, (3) le scénario global Union panafricain, Association des Sud-nations de l'Asie , Organisation des États américains, et l'League- arabe, (4) la communauté internationale des Nations -États, Organisation de coopération et de développement économiques, Comité international de la Croix-Rouge, Cour pénale internationale, et le dialogue international sur la consolidation de la paix et de Statebuilding- et enfin, (5) les acteurs bilatéraux aux niveaux local, régional et national.

Plus d'informations peuvent être consultées ici. Le document complet du Plan d'action peut être trouvée ici.

 

Informations: 
Région: