Les libanaises au Parlement: des obstacles à la pelle et de timides avancées

À la une

 Précédent

Les libanaises au Parlement: des obstacles à la pelle et de timides avancées

Source:

La force aux femmes, dit ce slogan porté par les féministes, lors des manifestations populaires de 2019. (OLJ)

La configuration de 2022 est certes différente de celle de 2018. Mais le Parlement libanais comptera-il plus de six femmes, à l’issue du scrutin du 15 mai?

Une semaine avant la date limite de dépôt des candidatures, fixée au 15 mars 2022, 15 femmes seulement ont officiellement enregistré leur demande sur 117 candidats. Le nombre, environ 13 % du total jusqu’ici, peut sembler ridiculement bas. Il est à peine inférieur au taux final de participation féminine aux précédentes législatives, de 14 %. En 2018, en effet, on comptait, à la date limite, 111 postulantes pour 976 candidats. Un nombre qui, après la formation des listes, a chuté à 86 femmes sur un total de 597 candidats. Il faudra attendre le 4 avril prochain, qui clôt le délai de formation des listes, pour connaître le taux final de participation féminine aux législatives.Le tour n’est pas joué pour autant, ce taux n’ayant aucune incidence sur l’accès des femmes au Parlement. Car le Liban n’a jamais adopté de quotas féminins pour encourager la participation de la femme en politique. Uniquement six femmes ont donc accédé en 2018 à l’hémicycle, qui compte 128 députés.

Cliquez ici pour lire larticle publié par L’Orient-Le Jour, le 8 mars 2022.

Informations: 
Région: 
Focus areas: