Parité aux législatives : les partis politiques préfèrent-ils payer des amendes comme l'affirme Marlène Schiappa ?

À la une

 Précédent

Parité aux législatives : les partis politiques préfèrent-ils payer des amendes comme l'affirme Marlène Schiappa ?

Source:

La parité en politique est encore loin d'être acquise. Aux dernières élections législatives, en juin 2017, les Français ont élu 224 femmes et 353 hommes. L'Assemblée nationale est donc féminine à 38,7%, un record historique pourtant encore bien loin des 50%.

Pour inciter les partis politiques à proposer plus de candidates, des pénalités sont imposées depuis 2000 aux partis politiques, faute d'investiture de 50% de candidates aux législatives. La loi de 2014 sur l’égalité réelle des hommes et des femmes a même doublé ces amendes, après une première augmentation en 2007. Insuffisant tranche Marlène Schiappa : "Le problème est que des partis politiques préfèrent encore payer des amendes, avance-t-elle dans un entretien publié le 26 août par Le Figaro. Je propose donc qu'on multiplie par cinq ces pénalités, qu'elles soient réellement dissuasives."

Haga clic aquí para leer el artículo completo publicado por LCI el 28 de agosto de 2019.

Informations: 
Région: 
Focus areas: