Peinture, cheveux coupés, injures: une maire humiliée

À la une

 Précédent

Peinture, cheveux coupés, injures: une maire humiliée

Source:

Des manifestants ont infligé une véritable humiliation à une maire bolivienne, mercredi. Tout a commencé lorsque un groupe d'opposants au gouvernement a bloqué un pont de Vinto, petite ville de la province de Cochabamba.

Ces personnes voulaient ainsi protester contre la réélection du président Evo Morales, le 20 octobre dernier.

Pendant ce blocage, des rumeurs selon lesquelles deux manifestants de l'opposition auraient été tués lors d'affrontements avec des partisans de Morales ont commencé à circuler. En colère, les manifestants ont donc décidé de se rendre à l'hôtel de ville, écrit la BBC. Ils ont accusé la maire Patricia Arce, membre du parti Mas, d'avoir encouragé des supporters de Morales à perturber le blocage qu'ils avaient mis en place.

Cliquez ici pour lire l’article publié par 20 Minutes le 7 novembre 2019.

Informations: 
Focus areas: