Politique au Bénin : des réflexions autour des stratégies pour une meilleure implication des femmes

À la une

 Précédent

Politique au Bénin : des réflexions autour des stratégies pour une meilleure implication des femmes

Source:

La faible présence des femmes en politique au Bénin fait l’objet d’un cross-party network à Cotonou. Dans le cadre du projet  « Engageons-nous ! Pour plus de femmes en politique au Maroc et au Bénin », initiée par la fondation Konrad Adenauer Stiftung Maroc, un panel de trois intervenants a réuni Rébecca Fagnon Dossou-Gbété, responsable politique et ancienne directrice du Fonds national de promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes (FNPEEJ), Serge Prince Agbodjan, juriste et analyste politique et Carole Ikoafe Mitchaï, experte-formatrice sur ce projet. L’objectif de ces assises qui a regroupé une trentaine de personnes (femmes leaders, acteurs politiques et militants de partis)  est de faciliter et de promouvoir le dialogue multipartite sur les problématiques de genre et d’engagement politique des femmes.

Sous la modération du docteur Gilles Badet, secrétaire de la Cour constitutionnelle du Bénin, les trois intervenants ont présenté des communications sur l’état des lieux des femmes en politique au Bénin.  « Je ne suis pas moi-même encore arrivée à pouvoir me donner une qualification de femme politique au Bénin », a lancé à l’entame de sa communication  Rébecca Fagnon Dossou-Gbété, vice-présidente du parti, Dynamique unitaire pour le développement (DUD). Selon cette responsable de parti, qui témoigne être entrée en politique depuis une dizaine d’années, il n’est toujours pas facile pour les femmes d’intégrer le champ politique au Bénin. « Au niveau de mon propre parti, je suis régulièrement la seule femme au milieu de plusieurs hommes », témoigne-t-elle.

Cliquez ici pour lire l’article publié par Banouto le 6 novembre 2020.

Informations: 
Région: 
Focus areas: