Représentation politique : un épais plafond de verre

À la une

 Précédent

Représentation politique : un épais plafond de verre

Source:

Au Maroc, la politique reste un bastion masculin. Les mécanismes de promotion de la représentation politique féminine s’avèrent insuffisants. De nouvelles mesures s’imposent pour favoriser la participation politique des femmes.

C’est cousu de fil blanc : les femmes marocaines sont encore sous-représentées dans les instances politiques. Certes des avancées réelles ont été enregistrées au cours des deux dernières décennies. Mais, le chemin est encore long pour parvenir à la parité escomptée. La progression de la représentation politique féminine est jugée trop lente par le mouvement féminin car elle n’a pas permis d’atteindre la masse critique pour que les femmes puissent exercer une réelle influence sur les décisions nationales, locales et régionales.   

À presque une année et demie des élections législatives de 2021, de grandes attentes sont nourries dans l’amendement de l’arsenal juridique électoral en vue de donner un coup de fouet à la participation politique des femmes. L’examen de ce dossier se fait toujours attendre alors que le compte à rebours est enclenché pour les prochaines législatives, comme le souligne la présidente du groupement du parti du progrès et du socialisme (PPS) à la chambre basse, Aïcha Lablak. Cette députée progressiste estime qu’il est grand temps de lancer les concertations autour de ce dossier pour mettre en place de nouveaux mécanismes de promotion de la représentation politique féminine “qui demeure encore en deçà des aspirations et fragilise le processus démocratique.”

Cliquez ici pour lire l’article publié par Femmes du Marroc le 3 June 2020.

Informations: 
Région: 
Focus areas: