Theresa May devient la deuxième Première Ministre du Royaume-Uni

À la une

 Précédent

Theresa May devient la deuxième Première Ministre du Royaume-Uni

Après des semaines d'incertitude dans la scène politique britannique après le référendum sur la sortie de l'Union Européene, Theresa May, 59 ans, une figure politique du parti conservateur, est devenue la deuxième femme Première ministre de Grande-Bretagne. «Le gouvernement que je mènerai sera conduit non pas par les intérêts de quelques privilégiés, mais par les vôtres», a déclaré May à son arrivée au 10 Downing Street hier.

May est la deuxième femme à occuper ce poste, après Margaret Thatcher – connue sous le surnom Dame de Fer, ou "Iron Lady", et dont le partenariat politique pendant plus d’une décennie avec le président Ronald Reagan a contribué à remodeler l'ordre mondial dans les années 1980. Jusqu'à mercredi, May était Secrétaire d’Etat à l’Intérieur, en charge de la lutte contre le terrorisme, de l'immigration et des frontières. Malgré des difficultés politiques du poste, elle est devenue récemment la première à occuper ce poste aussi longtemps depuis 1892.

Un homme politique du Parti conservateur ayant servi sous Thatcher et soutenant May a fait parler de lui la semaine dernière alors qu’il a été filmé à son insu qualifiant May d'une « bloody difficult woman », ou d'une femme extrêmement difficile. Le commentaire n’a pas manqué de plaire aux militants du parti qui se souviennent avec émotion l’approche têtue et obstinée de Thatcher à la politique. Le commentaire a depuis été récupéré par de nombreuses femmes sur les réseaux sociaux et plus tard adopté par May elle-même, qui a déclaré que la politique se porterait mieux avec des femmes difficiles.

Elle a ajouté: "Je pense que si vous croyez fortement en quelque chose vous devez foncer, et si cela me rend difficile...". May a peu fait pour décourager sa réputation comme une femme politique impitoyable, déclarant que la prochaine personne qui la trouvera difficile sera le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Cliquez ici et ici pour plus de détails. 

Informations: 
Focus areas: