Tunisie: la place des femmes en politique

À la une

 Précédent

Tunisie: la place des femmes en politique

Source:

En Tunisie, malgré la parité, instaurée en 2018 pour les élections municipales, il semble y avoir une régression de la participation politique des femmes pour les élections législatives à venir. Elles représentent 16 % des têtes de listes, ce qui est plus qu’en 2014 et en 2011, mais sont moins nombreuses dans le reste des listes.

En tout, les femmes ne représentent que 5 % des candidats en 2019. Le difficile engagement au sein des partis, à mener de front avec la vie de famille, de même que la violence politique sont les principales raisons de cette situation.

A l’approche des élections présidentielles et législatives, plusieurs associations féministes mais aussi des membres de partis politiques se questionnent sur l’engagement politique des femmes, en baisse depuis la révolution, selon Dorra Mahfoudh, sociologue.

« Il y a des obstacles d’ordre culturel qui font que l’on voit mal les femmes en politique. Il y a la violence politique aussi. Les femmes ont peur de la violence, elles ont peur du discrédit. Celles qui s’engagent sont celles qui ont dépassé ces divers obstacles », nous explique-t-elle.

Et même pour celles qui s’engagent, le chemin reste difficile. Sur 219 partis en Tunisie, seulement 3 sont présidés par des femmes. Hella Ben Youssef Ouardani est vice-présidente d’un parti et candidate pour les législatives. Pour en arriver là, le combat a été long.

Cliquez ici pour lire l’article publié par RFI le 18 août 2019.

Informations: 
Région: 
Focus areas: