Les organisations féminines de quatre partis politiques veulent l’introduction de quotas pour les femmes dans la politique tchèque

À la une

 Précédent

Les organisations féminines de quatre partis politiques veulent l’introduction de quotas pour les femmes dans la politique tchèque

Michaela Marksová-Tominová, ministre du Travail et des Affaires sociales soutient la« loi à zip ». ©Linkedin

Cinq organisations de femmes au sein de quatre des principaux partis politiques tchèques demandent au gouvernement de soutenir un amendement à la loi électorale, visant à imposer la parité dans la vie politique. La République tchèque est de ce point de vue en retard par rapport aux autres pays européens, avec seulement 20% de femmes parmi les élus.

La « loi à zip » : c’est ainsi qu’ont nommé le projet de loi sur la parité hommes /femmes aux élections parlementaires et régionales quatre associations féminines internes aux partis social-démocrate, vert, communiste et démocrate-chrétien, dans une déclaration commune soutenant cette initiative.

En effet, les femmes sont aujourd’hui très largement sous-représentées dans le monde politique en République tchèque. Selon Michaela Marksová-Tominová, ministre du Travail et des Affaires sociales qui soutient cette « loi à zip », il n’y a pourtant pas de désintérêt des femmes, qui représentent entre 25 et 50% de la base des partis, vis-à-vis de la politiqu.

Pour lire l'article publié le 23 Avril 2015, veuillez cliquer ici.

Informations: