Dilma Rousseff remporte le premier tour des élections au Brésil!

iKNOW Politics's picture
Presidente Dilma Roussef passe le premier tour

Par Lucile Huguet

   Le premier tour des élections présidentielles au Brésil s’est tenu le  Dimanche 5 Octobre. C’était une élection historique puisque deux femmes étaient tenues comme prétendantes au titre : la présidente sortante Dilma Roussef, et la candidate écologiste, femme d’origine Afro-Brésilienne, Marina Silva. Bien que ce premier tour marque la sortie de Marina Silva, la présidente brésilienne sortante a remporté le premier tour du scrutin où elle était candidate à sa réélection, avec 41,48  % des voix. Elle a déclaré : « La lutte continue et sera victorieuse ». 

La victoire est loin d’être gagnée au vu de la remontée spectaculaire d’Aecio Neves, candidat du Parti social-démocrate brésilien (PSDB, qui a récolté 33,68 % des voix. Lui qui n’espérait jusqu’à samedi, veille du scrutin, que 26 à 27 % des intentions de vote. L’enjeu, pour les deux candidats au second tour, se situe dans l’obtention des voix obtenues par Marina Silva (21,29%). Celle-ci a pour le moment annoncé qu’elle ne donnerait pas de consigne de vote car elle se détache des grands partis au pouvoir dans le pays. Elle assure qu'elle fera son choix à l'issue d'une discussion avec sa famille politique. « Le Brésil a clairement signifié qu'il n'était pas d'accord avec la situation actuelle », a-t-elle déclaré.

Aecio Neves a quant à lui, dès Dimanche soir, appelé les électeurs du PSB (Parti Socialiste Brésilien) à se rallier à sa candidature pour contrer Mme Roussef : « C'est l'heure d'unir nos forces. Ma candidature n'est pas celle d'un parti politique, mais d'un ensemble d'alliances » au service de « tous les Brésiliens qui ont la capacité de s'indigner ».

Le parti Travailliste, que représente Mme Roussef, avait vu son image ternie ces dernières années, et surtout ces derniers mois lors du mondial de football 2014. En effet de nombreuses manifestations, durement réprimées par la police brésilienne, avaient éclaté à quelques jours du mondial. Les manifestants présents en masse, militaient contre la corruption des élites, exigeant une amélioration radicale de l'éducation, de la santé et des transports publics,  Mais héritage du PT grâce à ses programmes sociaux et d'amélioration du niveau de vie lui vaut le soutien fidèle des classes populaires et des régions déshéritées comme le Nord-Est où il est ultra-favori.

Photo-ICHIRO GUERRA/AFP

French